Menu
Rendez-Vous
A la Croisée des Mondes
Philip Pullman
Cittàgazze
Partenaires

Sraf Network

btts

Statistiques



Hit-Parade



Follow Twittagazze on Twitter

Partager

menuAccueilForumEncyclopaediaTchatF.A.QMeetingmenuFlux RSSmenu
 
Les Nouvelles
Catégories :

Archives :
Nouvelles par date dans
la catégorie actuelle.


Mars 2017
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< >>



 Les mondes imaginaires, de Philip Pullman à Terry Pratchett
Le TimesOnline nous propose un intéressant article concernant les mondes imaginaires en littérature fantasy, et leur façon d'accrocher l'imaginaire des lecteurs. La journaliste Amanda Craig se base sur différents exemples, passant par Philip Pullman ou Terry Pratchett donc, mais également Tolkien, Le Guin, ou encore Hobb pour ne citer qu'eux.
Une petite citation de Philip Pullman est intéressante à relever dans le contexte actuel : "Nous avons besoin de cet ‘autre chose'. Pourquoi ? Peut-être car dans un monde complètement inventé on peut exagérer les choses et en isoler certaines sur lesquelles on souhaite écrire, pour qu’elles ressortent plus clairement — comme je l’ai fait avec le pouvoir religieux dans A la Croisée des Mondes".

Nous proposons aux francophones une traduction intégrale de l'article.



posté par Haku le samedi 17 novembre 2007 à 12:46:47

Discutez-en sur le forum :) Discutez-en sur le forum :)
 Traduction : Philip Pullman et la religion
Nous vous signalions pas plus tard que jeudi des vidéos d'une interview de Philip Pullman au sujet de la religion en vous en promettant les traductions. C'est désormais chose faite. Répondant aux questions de Donna Freitas pour Beliefnet.com, Pullman revient donc sur divers aspects de son oeuvre et notamment celui de la religion. L'interview était enregistrée par New Line lors du passage sur le sol Nord-Américain de l'auteur. Libre à chacun ensuite d'interpréter ce que nous dit l'auteur d'A la Croisée des Mondes...



Pour rappel, voici les liens vers les vidéos associées :
"Sauver Dieu, et non pas tuer Dieu"
Ses conseils aux parents
La théologie selon Pullman
La Poussière est-elle divine ?
Les objectifs de Pullman : une bonne histoire, et la promotion de l'amour, la bonté et la curiosité.

Source


posté par Haku le samedi 10 novembre 2007 à 22:28:08

Discutez-en sur le forum :) Discutez-en sur le forum :)
 Une catholique en faveur de ALCDM
Dans un article du Tuttle Times, journal hebdomadaire de l'Oklahoma, une rédactrice catholique prend position en faveur d'A la Croisée des Mondes.
Michele Thomas, active dans sa paroisse et élevée dans la foi chrétienne, a découvert la trilogie de Philip Pullman il y a plusieurs années, et la déclare comme la meilleure fiction de fantasy qu'elle ait jamais lu, à égalité avec les oeuvres de J.R.R. Tolkien et de C.S. Lewis.
Elle a également recommandé cette trilogie à des amis, l'a fait lire à ses enfants et à son mari.

Michele Thomas ne recommande cependant pas ce livre aux moins de 12 ans, les estimants trop jeunes pour comprendre et profiter de cette oeuvre. Elle conseille également aux parents de lire le livre pour en discuter avec leurs enfants, et leur assure qu'il ne s'agit en rien d'une lecture enfantine.

Le portrait dressé par Pullman de l'Eglise qui gouverne le monde de Lyra l'a tout d'abord mise mal à l'aise. En effet, on n'y retrouve ni Pape, ni lieu de culte, ni prière. Mais il est évident que c'est conçu pour être une certaine vision de l'Eglise Catholique Romaine. Ayant ensuite constaté l'absence, dans l'Eglise de Pullman, de rédemption, de pardon, d'amour, de Jesus Christ, elle en conclut que ce ne pouvait être en aucun cas le portrait d'une quelconque Eglise Chrétienne.

Pour elle, cette Eglise est la caricature des excès de l'Eglise médiévale, qui dans ses sombres heures força Galilée à renier ses convictions et pratiqua la torture sur ceux qui étaient considérés comme hérétiques. L'Eglise actuelle s'est d'ailleurs excusée pour ces faits du passé.

Pour terminer, celle-ci se montre étonnée que la Ligue Catholique considère l'Eglise de Pullman comme une représentation de l'Eglise Catholique Romaine. Elle suggère ainsi à la Ligue Catholique de ne pas boycotter le livre ni le film, mais de profiter au contraire de cette occasion pour montrer combien l'Eglise de Pullman, décrite de manière si négative, est différente de l'Eglise Catholique Romaine.


Article original en anglais
Source


posté par Anne-Emmanuelle le vendredi 09 novembre 2007 à 14:49:11

Discutez-en sur le forum :) Discutez-en sur le forum :)
 Vidéos : Philip Pullman et la religion
Alors que depuis quelques semaines la controverse gronde quant aux aspects religieux de l'oeuvre de Philip Pullman, celui-ci a donné un entretien la semaine passée pour le compte du site Beliefnet.com à Donna Freitas, admiratrice de son oeuvre ayant écrit un livre à son sujet et membre du site en question. L'interview a été enregistrée par New Line et transmise par la suite à ce site.
Au cours des différents extraits, l'auteur donne sa vision des choses sur sa façon d'écrire, sur la religion dans son oeuvre, donnant également quelques conseils aux parents afin de faire confiance à leurs enfants.


Retrouvez ci-dessous les liens vers les différents extraits de l'interview. Nous vous proposerons sous peu une traduction de ces extraits.

"Sauver Dieu, et non pas tuer Dieu"
Ses conseils aux parents
La théologie selon Pullman
La Poussière est-elle divine ?
Les objectifs de Pullman : une bonne histoire, et la promotion de l'amour, la bonté et la curiosité.

Source


posté par Haku le jeudi 08 novembre 2007 à 10:13:08

Discutez-en sur le forum :) Discutez-en sur le forum :)
 Philip Pullman le 17 novembre : suite.
Nous vous en parlions il y a trois semaines, voici l'heure de fournir de nouvelles informations. Philip Pullman sera donc bien présent au St John's College d'Oxford le 17 novembre pour une soirée de 90 minutes visant à récolter des fonds pour la relance du Pegasus, un centre artistique destiné aux jeunes au sud-est d'Oxford abritant le Oxford Youth Theater.
Au cours de l'évènement, dont le prix d'entrée est descendu à 35£ (ce qui représente encore plus de 40€), Philip Pullman devrait notamment lire un extrait de son prochain roman à paraître en avril, Once Upon a Time in the North et discuter avec son éditeur, David Fickling également membre de l'Oxford Youth Theater.
Une affiche de l'évènement est disponible ci-dessous.


Merci à BTTS


posté par Haku le mercredi 07 novembre 2007 à 17:40:13

Discutez-en sur le forum :) Discutez-en sur le forum :)
 Pullman en dédicaces à Montreuil
Comme nous vous l'avions déjà annoncé suite à notre interview de Philip Pullman, ce dernier sera en France le 1er décembre 2007 pour une séance de dédicaces à l'occasion du salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil.

La séance de dédicace aura lieu le 1er décembre de 15h30 à 17h au stand de Gallimard situé D10 E7. Mais de nombreux autres auteurs de Gallimard Jeunesse seront présents pour des dédicaces : consultez le programme


posté par Nef le mardi 06 novembre 2007 à 19:21:38

Discutez-en sur le forum :) Discutez-en sur le forum :)
 Une édition limitée de His Dark Materials pour Noël
Nous apprenons que pour les fêtes de fin d'année au Royaume-Unis sortira une édition limitée de la trilogie "His Materials" de Philip Pullman. Numérotée, elle ne sera produite qu'à 1000 exemplaires et se trouvera au prix de 75£(environ 110€). On comprend alors mieux l'acharnement des librairies pour se fournir du plus grand nombre de ces ouvrages qui leurs permettrons de réaliser de fortes marges. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si cette version de luxe, incluant "The Uncommon Reader" de Alan Benett et "The rain before it falls" de Jonathan Coe sort à la même période que le film, profitant de l'effet de mode et offrant au lecteur l'opportunité d'acquérir un objet "culte" de plus.

Source


posté par maxandgrisou le lundi 05 novembre 2007 à 05:06:04

Discutez-en sur le forum :) Discutez-en sur le forum :)
 Retour sur les différentes interventions de Philip Pullman
Ayant tenu des conférences et ayant participé à des émissions sur le territoire nord-américain, Philip Pullman s'est exprimé sur différents sujets ces derniers jours. Nous vous proposons donc un petit retour sur tout ce qui a été dit au cours de ces évènements.


PULLMAN SUR NBC
Invité à l'émission Today - Al's Book Club sur NBC, l'auteur a répondu à différentes questions envoyées aussi bien par des auditeurs que par deux classes élémentaires qui étudiaient le livre.
  • Inévitablement questionné sur la polémique de la religion, Pullman a expliqué que ce qu'il a voulu montrer est que la religion instrumentalisée peut mener à de tristes extrêmes et qu'il est bon de voir pouvoir et religion séparés. Ses livres mettent de son propre avis en avant diverses valeurs (bonté, amour, courage, courtoisie et curiosité intellectuelle) et en rejètent d'autres (froideur, tyrannie, cruauté et étroitesse d'esprit). La religion a provoqué de bonnes et mauvaises choses. L'athéisme n'est pas la question : l'important est de savoir ce qui est bon ou non, quelqu'en soit la cause.
  • Pullman a réitéré une pique envers l'oeuvre de Tolkien : "Pour être honnête je ne fais pas grand cas du “Seigneur des Anneaux".
  • Pullman a du mal à dire si ses histoires viennent à lui ou s'il doit travailler pour les créer, mais il lui faut écrire régulièrement pour pouvoir avancer.
  • L'origine de l'invention du concept des daemons ne lui est pas très nette. Il a eu l'idée en écrivant le premier chapitre des Royaumes du Nord, et explore toujours cette idée, y compris dans The Book of Dust, qui est "loin d'être fini". Son daemon serait une pie, du fait de son habitude à picorer des bouts d'histoires ici et là comme cet oiseau vole les objets brillants.
  • Une vidéo permet de suivre une partie de ces réponses via le lien suivant :


    PULLMAN DANS LE STAR
  • Philip Pullman n'est pas gêné de voir son oeuvre comparée à Harry Potter : c'est juste logique, puisque les deux séries ont été publiées simultanément. Cependant, il s'amuse : "En terme de succès populaire, je n'arrive pas à la cheville de Rowling".
  • Concernant la relation Will-Lyra à la fin du dernier tome, Pullman repousse l'idée d'un rapport sexuel : "Je n'ai rien décrit de plus qu'un baiser. Et je ne pense pas qu'ils aient fait plus. Les gens qui m'accusent de les avoir fait avoir une relation sexuelle sont des gens à l'esprit fondamentallement dégoûtant; ce sont des gens qui ont oublié l'importance, la prodondeur d'un baiser".
  • Les livres de Pullman sont lus par tous publics, et pour l'auteur les enfants aiment lire des livres complexes car cela permet de comprendre le monde des adultes. Au sujet du Miroir d'Ambre, Pullman dit : "Les enfants l'ont lu. Ils le font car ils sont aux côtés de Lyra ... Ils sont fascinés par le monde des adultes dans lequel elle est immergée. Les enfants voient Lyra perplexe et confuse devant les mystères du monde des adultes, mais ils lui font confiance pour y trouver son chemin".

    PULLMAN A TORONTO
  • Au cours de la conférence Particles of Narrative, Philip Pullman a présenté de nombreux clichés artistiques allant d'oeuvres de Rembrandt à des cartoons en passant par des clichés de la Prohibition, pour montrer en quoi ils diffèrent du support littéraire pour rendre compte d'une action temporelle.
  • Pullman a encouragé les jeunes auteurs à écrire ce que bon leur semblait.
  • Les inventions, selon Pullman, reposent sur de vieilles idées aussi bien que de nouveaux horizons, illustrant son avis avec la bande dessinée, qui aurait pu exister dès la fin du XVe siècle mais qui n'est apparu que bien après.
  • Pullman a de nouveau cité une même phrase de Mohammed Ali : "I read like a butterfly and write like a bee (Je lis comme un papillon et j'écris comme une abeille)".

    Sources (en anglais):
    Site de NBC - séance de questions et réponses
    Article du Star
    The Varsity



    posté par Haku le samedi 03 novembre 2007 à 00:43:18

  • Discutez-en sur le forum :) Discutez-en sur le forum :)
     Pullman à propos de Lewis et Tolkien
    MTV a mis aujourd'hui en ligne un extrait d'une récente conférence (vraisemblablement celle de Toronto, les 26 et 27 octobre derniers) dans lequel Philip Pullman confronte les univers de JRR Tolkien et de CS Lewis.
    Philip Pullman explique ainsi n'avoir lu les livres de CS Lewis qu'une fois à l'âge adulte, contrairement au Seigneur des Anneaux, découvert à l'adolescence. Pour lui, les attitudes des auteurs, tous deux croyants, sont très différentes. Il y a d'un côté Tolkien, catholique, qui n'insère aucune question liée à la religion dans ses livres : l'Eglise a les réponses et est source de toutes réponses. A l'inverse, Lewis, dans Les Chroniques de Narnia, se met face à de très nombreuses questions d'ordre religieux : quel dieu vénérer, y a t-il un dieu, qu'arrive-t-il après la mort ? Pullman considère ainsi que l'oeuvre de Lewis est bien plus sérieuse que celle de Tolkien, qualifiée comme... insignifiante ! Avant d'ajouter que cependant il n'aime pas les réponses apportées par Lewis : après avoir fait vivre tant d'aventures à ses jeunes héros, Lewis les fait mourir là où, pour Pullman il aurait fallu, d'un point de vue moral aussi bien que chrétien, les laisser vivre pour faire le Bien dans le monde après avoir qu'ils aient appris quelque chose.

    Retrouvez ci-dessous la vidéo associée.



    Mise à jour : la vidéo présentée a en fait été enregistrée le 30/10/2007, au cours de la conférence new-yorkaise.

    Source


    posté par Haku le jeudi 01 novembre 2007 à 19:18:52

    Discutez-en sur le forum :) Discutez-en sur le forum :)
     Résumé de la conférence de Pullman à New York
    Philip Pullman tenait hier soir mardi 30 octobre une conférence à New York. Les premiers retours sur celle-ci peuvent se trouver sur le web au travers des notes d'une femme écrivain présente sur place.
    L'auditoire était d'âge très varié, et la discussion entre Philip Pullman et Chip McGrath (ancien chroniqueur littéraire du New York Times) a duré une bonne heure avant une série de questions du public.
    Philip Pullman a parlé de l'écriture de la trilogie A la Croisée des Mondes ("L'histoire commence quand vous réalisez que vous êtes né dans la mauvaise famille") et de ses futurs livres à venir. Il a également reconnu que l'invention des daemons était "la meilleure idée qu'il ait jamais eue".
    Revenant sur ses années d'enseignement et sa façon d'écrire, il a notamment cité diverses sources d'inspirations déjà évoquées par le passé ou non : la ville d'Oxford, l'Ashomolean Museum (le musée principal d'Oxford) et la Bodleian Library (à Oxford également), les auteurs John Milton, William Blake, Walt Whitman et Wallace Stevens, ainsi que le film Les Sept Mercenaires.
    Au cours des questions posées par l'auditoire, Philip Pullman a été amené à dire que son daemon serait vraissemblablement une pie, oiseau volant les petits objets brillants. Il a également considéré que le passage préféré de sa propre oeuvre était une scène du livre L'épouvantail et son valet. Il a enfin réaffirmé sa propre définition d'une véritable éducation, soit le mariage du plaisir et de la responsabilité.
    A noter également la diffusion de la bande-annonce du film au cours de l'évènement.

    Source (en anglais)




    posté par Haku le mercredi 31 octobre 2007 à 22:02:32

    Discutez-en sur le forum :) Discutez-en sur le forum :)
      « 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - »

      publicité  

      publicité