Menu
Rendez-Vous
A la Croisée des Mondes
Philip Pullman
Cittàgazze
Partenaires

Sraf Network

btts

Statistiques



Hit-Parade



Follow Twittagazze on Twitter

Partager

menuAccueilForumEncyclopaediaTchatF.A.QMeetingmenuFlux RSSmenu
 
Les Nouvelles
Catégories :

Archives :
Nouvelles par date dans
la catégorie actuelle.


Juillet 2017
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
<< >>



 Pullman et les sauveurs de la planète
Le journal anglais The Guardian a publié le 5 janvier dernier une liste de 50 personnes considérées comme les plus aptes à agir pour la préservation de notre planète et l'arrêt des destructions environnementales dont elle est victime.
Pour réaliser cette liste, le journal s'est adressé à un certain nombre de personnalités impliquées dans le débat sur les changements climatiques et l'auteur Philip Pullman a ainsi fait partie du comité de sélection, aux côtés du maire de Londres Ken Livingston et du lauréat du Prix Nobel Wangari Maathai pour ne citer qu'eux.
Parmi les 50 noms retenus, disponibles ici, figurent notamment Al Gore, Angela Merkel ou encore Leonardo DiCaprio.


posté par Haku le mardi 15 janvier 2008 à 18:55:55

Discutez-en sur le forum :) Discutez-en sur le forum :)
 Ventes de livres.
La trilogie A la Croisée des Mondes s'est placée cette semaine en tête des ventes de livres (catégorie série) dans le classement du New York Times, devant Harry Potter, troisième.

Si l'on s'intéresse aux ventes internet, Amazon.fr place désormais la série en septième position de ses ventes de la semaine passée. La trilogie est également quatrième sur la version anglaise et troisième sur la version canadienne du site, huitième sur les version version allemande et américaine. Sur ces quelques exemples, seule l'Allemagne présente un moins bon classement du livre par rapport au début du mois.


posté par Haku le samedi 22 décembre 2007 à 19:26:34

Discutez-en sur le forum :) Discutez-en sur le forum :)
 Quelques détails sur Once Upon a Time in the North
Dans un récent article de l'Oxford Mail, quelques précisions filtrent sur le prochain livre de Philip Pullman centré sur les débuts de l'amitié entre Lee et Iorek, Once Upon a Time in the North. Le livre comportera environ 20.000 mots soit deux fois et demi la taille de Lyra et les Oiseaux, et sera bien illustré par John Lawrence.
Nina Douglas, porte-parole chez Random House, qui publie le livre, a ainsi déclaré : "Nous comptons publier le livre en avril, à peu près au moment où est prévue la sortie du DVD du film et à peu près au même moment que le fesival littéraire d'Oxford".

Et puisque l'on parle de ce livre, précisons également qu'un audiobook est bien prévu pour celui-ci, en anglais, pour une sortie à la même date que le livre, le 3 avril 2008. Le prix actuel du CD est de 12.99£, soit environ 20€ contre 15€ pour la version papier.
Source


posté par Haku le vendredi 21 décembre 2007 à 18:22:48

Discutez-en sur le forum :) Discutez-en sur le forum :)
 Philip Pullman interrogé par l'Express
Philip Pullman a accepté de répondre à quelques questions du magazine français L'Express, dont le site propose une transcription, relayée ci-dessou:


Comme Tolkien (Le Seigneur des anneaux), C. S. Lewis (Les Chroniques de Narnia) ou J. K. Rowling (Harry Potter), vous avez bâti tout un univers fantastique. Une seconde nature, chez les auteurs britanniques?
Nous avons grandi en lisant Lewis Carroll ou Jonathan Swift, si bien qu'il nous semble naturel de suivre cette tradition. Cela dit, je n'avais jamais abordé la fantasy avant d'écrire les premières lignes de cette trilogie. Le fantastique s'y est imposé de lui-même.

Avez-vous cartographié vos mondes ou créé des langues, comme le faisait Tolkien?
Surtout pas ! Déjà, détailler un plan me passe l'envie d'écrire. Seule compte l'histoire. Je la transcris comme elle me vient, en découvrant la suite avec mes personnages. Ils me séduisent au point de prendre parfois une importance inattendue, comme l'ours en armure, Iorek. Quand j'ai besoin d'un détail, je l'imagine. On m'a déjà demandé comment naissent les daemons. Je n'en ai pas la moindre idée ! Je ne me suis jamais penché sur la gynécologie des daemons...

Vous avez reçu les prix les plus prestigieux, comme le Whitbread. Pourquoi écrire pour la jeunesse?
En Angleterre, les choses ne sont pas aussi tranchées. Gulliver ou Alice au pays des merveilles ont été écrits pour les enfants. Jeunesse ou adulte, c'est avant tout une étiquette pour faciliter le travail des libraires. Je n'ai pas l'arrogance de vouloir choisir mes lecteurs. Je me vois comme un conteur, qui s'installe sur la place du marché. Tout le monde est bienvenu pour écouter mes histoires. Même les chiens, si ça leur fait plaisir!

C'est cela, un écrivain ? Un conteur ?
Oui. Je ne m'intéresse pas à la position intellectuelle de l'écrivain. Je ne vis pas dans les affres. C'est mon métier, voilà tout. Vincent Van Gogh, qui était un grand auteur en plus d'être un grand peintre, évoquait dans une lettre la prétendue peur de la toile blanche. Lui estimait que c'était surtout à la toile d'avoir peur!

Comment travaillez-vous?
Chaque jour, je m'assois à ma table, je prends mon stylo et j'écris trois pages, que ça me prenne deux heures ou la journée. Cela dit, depuis un an, j'ai été trop accaparé par le film pour travailler à mon prochain roman, Le Livre de la poussière. Je dois faire attention. Les Muses m'ont fait un cadeau. Il faut le traiter avec respect.

Source


posté par Haku le samedi 15 décembre 2007 à 12:44:22

Discutez-en sur le forum :) Discutez-en sur le forum :)
 Perdu dans un royaume magique
Dans une interview la semaine passée, Philip Pullman évoque à l'Oxford Mail ses impressions sur Nicole Kidman et Dakota Blue Richards, et réitère sa volonté d'écrire régulièrement, malgré l'emploi du temps bien chargé ces temps-ci avec la sortie du film adapté de son oeuvre. Nous vous proposons la traduction de cet article.



posté par Haku le mercredi 12 décembre 2007 à 15:05:42

Discutez-en sur le forum :) Discutez-en sur le forum :)
 Pullman se bat pour sauver un chantier naval
Le conseil de la ville d'Oxford avait pour projet la destruction du chantier naval qui était basé juste à la sortie de la ville. Or ce chantier naval est un des sites qui a inspiré Philip Pullman pour écrire sa trilogie A la Croisée des Mondes. Il s'est donc insurgé, avec d'autres habitants d'Oxford, contre ce projet.

La popularité de Pullman est énorme à Oxford, et cela a sans doute pesé dans la décision du conseil municipal, qui a finalement décidé d'abandonner le projet de réhabilitation du site en hôtel. Les raisons de cet abandon sont multiples : l'immeuble ne s'accorderait absolument pas dans l'ambiance du quartier de Jericho (le nom du quartier abritant le chantier naval), il serait vraiment "hideux" et de respectait pas l'espace et, en termes architecturaux, ce serait une véritable tache dans le paysage.

Source


posté par Anne-Emmanuelle le mercredi 12 décembre 2007 à 12:21:13

Discutez-en sur le forum :) Discutez-en sur le forum :)
 Philip Pullman dans Le Figaro !
Après Le Monde pas plus tard que lundi, c'est désormais au tour du Figaro de parler de Philip Pullman, lui posant ainsi quelques questions. Nous reproduisons ci-dessous celles-ci.
Et avant de vous proposer une (gigantesque) liste de critiques de tous horizons du film sous peu, ajoutons-y justement celle du Figaro, ici-même.



LE FIGARO. – Vous êtes-vous impliqué dans la création d’À la croisée des mondes ?
Philip PULLMAN. – J’ai fait des suggestions. Mais la seule chose à laquelle je tenais, c’était que Nicole Kidman interprète Madame Coulter, la mère de Lyra.

Pour certains, votre œuvre a été édulcorée alors que pour The Catholic League, (américaine), vous incarnez le diable en personne. Ou se situe la vérité ?
Elle est au milieu bien sûr, comme toujours ! The Catholic League a voulu se faire remarquer en boycottant le film, sous prétexte qu’il était antireligieux. Quant à la National Secular Society, organisation anglaise à laquelle j’appartiens et qui milite pour la séparation de l’Église et de l’État, elle a pris parti, affirmant que mon propos était devenu insipide, sans avoir vu le film. Mais il faut se rendre à l’évidence. Tout le monde savait que Hollywood n’aurait jamais osé réaliser un film spécifiquement et directement critique sur la religion. D’un autre côté, les questions religieuses n’apparaissent vraiment qu’à partir du second volume.

Si À la croisée des mondes est un succès, Chris Weitz adaptera le second épisode. Pensez-vous qu’il censurera votre œuvre ?
J’espère que, comme il me l’a confié, il conservera mes critiques sur l’autorité religieuse. Mais il n’est pas de mon ressort d’imposer mon point de vue à un cinéaste.

Vous avez été élevé par un grand père clergyman. Vous êtes aujourd’hui athée et vous vous élevez avec vigueur contre le dogme chrétien. Pourquoi ?
Enfant, je croyais en chaque parole de l’Évangile. À l’adolescence, je suis devenu sceptique. Mais ce serait insensé de dire que je suis antireligieux : c’est comme si j’affirmais que je désapprouve l’amour. Pour les êtres humains confrontés à l’univers, au mystère de la vie et de la mort, la religion est une réponse naturelle. Je suis contre la théocratie, la religion qui contrôle nos vies et se mêle au politique.

Vous dites avoir été inspiré par Le Paradis perdu de John Milton et par l’œuvre de William Blake.
En effet, Milton, dans cette magnifique création littéraire inspirée de l’Ancien Testament, raconte à sa façon la tentation, la chute et la fin de l’innocence. De son côté, William Blake pensait que l’âme humaine devait passer par le monde déchu avant de pouvoir atteindre un nouvel état supérieur d’innocence. J’ai renversé la notion de la chute en faisant de Lyra une nouvelle Ève qui a soif de connaissance. Pour moi, la chute est ce qui nous est arrivé de mieux, elle nous a rendus humains. C’est une élévation, un éveil à la conscience, à la sagesse, à la sexualité. C’est ici et maintenant que l’on peut être heureux.



posté par Haku le mercredi 05 décembre 2007 à 22:44:15

Discutez-en sur le forum :) Discutez-en sur le forum :)
 Portraits de Philip Pullman
A l'occasion de la sortie de La Boussole d'or, la presse britannique a proposé ces jours-ci divers portraits ou interviews de Philip Pullman. Les journaux The Guardian et The Telegraph ont ainsi tous deux retracé le parcours de l'écrivain et ses récentes prises de position dans la fameuse controverse religieuse.
Cittàgazze vous propose aujourd'hui la traduction de ces deux articles en français.

Lire les articles
The Guardian : Article original - Article traduit
The Telegraph : Article original - Article traduit


posté par Haku le mardi 04 décembre 2007 à 19:49:36

Discutez-en sur le forum :) Discutez-en sur le forum :)
 Philip Pullman à propos de la polémique
Présent ce week-end au festival de Montreuil pour une séance d'autographes, Philip Pullman y est de nouveau allé de son petit commentaire.

Revenant sur l'actuelle controverse lancée par la Catholic League entournant la sortie du film La Boussole d'Or, le journal Le Monde nous rapporte ainsi que selon Pullman, cette situation illustre "toute la différence entre l'autocratie et la démocratie". "Je suis heureux que quiconque puisse lire mes livres de la façon qu'il le souhaite, dit-il. Mais mes détracteurs américains, eux, ne veulent pas de cette liberté. Ils souhaitent contrôler ce que les gens lisent et pensent. Le paradoxe, c'est que c'est exactement ce que je dénonce dans A la croisée des mondes à travers le Magisterium !"

L'article donne également la parole à l'éditeur Antoine Gallimard, qui évoque les questions métaphysiques de l'oeuvre de Philip Pullman. Pour lui, celles-ci sont sont "le reflet d'une quête spirituelle familière aux enfants. Qui sommes-nous ? D'où venons-nous ? Qu'y a-t-il derrière le monde visible ? Les enfants sont d'abord dans la compréhension de l'univers. Et ils apprécient chez Pullman la connivence des personnages avec les animaux, la proximité de l'homme et de la nature".



posté par Haku le lundi 03 décembre 2007 à 21:54:39

Discutez-en sur le forum :) Discutez-en sur le forum :)
 La visite guidée d'Oxford sur Lyra
Nous vous en parlions pas plus tard qu'hier, la mairie d'Oxford a prévu la création d'une visite guidée de sa ville autour de l'oeuvre de Philip Pullman A la Croisée des mondes. Le Times Online rapporte ce jour le contenu de celle-ci, ayant participé au premier essai de ce futur évènement.

Si cette visite ne se fera qu'à quelques dates ponctuelles à cette heure (13 juin, 25 juillet et 5 septembre 2008, d'autres dates pouvant s'y ajouter selon la demande), le contenu semble déjà largement fourni et occupe deux bonnes heures.

Ainsi donc, au programme figurent Exeter College (où étudia Pullman et situé à l'emplacement même du Jordan College de son roman), le marché couvert, la grande artère commerçant Cornmarket Street, le Pitt-Rivers Museum (avec le crâne trépané), ou encore des lieux de tournage du film : le New College, la Radcliffe Camera, University Church ou encore - bien sûr ! - le Jardin Botanique, le tout avant d'aller sur les prés bordant la Tamise et l'Isis. La visite ne semble pas inclure pour l'heure le canal des Gitans ou encore le quartier de Jericho. Ajoutez cependant des lectures d'extraits du livre, le repérage des divers lieux évoqués dans La Tour des Anges concernant le véritable Oxford, celui de Will, et les correspondances entre les noms réels et fictifs des colleges dans l'oeuvre de Pullman.

Le prix de ces vistes devrait être de 7.5£ pour les adultes et 4£ pour les enfants. Visitez http://www.visitoxford.org pour tous renseignements. Ceci étant dit, Times Online signale que des visites guidées autour de l'oeuvre de Pullman se font déjà sur demande comme avec http://www.oxford-on-foot.com/ ou http://www.oxfordguides.co.uk/

Source


posté par Haku le dimanche 02 décembre 2007 à 13:44:46

Discutez-en sur le forum :) Discutez-en sur le forum :)
  « 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - »

  publicité  

  publicité